Un établissement de l’Adapei du Puy de Dôme (IME La maison des Couleurs de Saint Eloy les Mines) ayant intégré une stagiaire en signalétique (Anne Perriaux),  l’a par la suite engagée  pour créer des modèles de signalétique pour l’établissement : c’est le projet Opale. Il s’agit donc d’une collection de pictogrammes réalisés pour représenter les lieux de l’établissement, les personnes, des fléchages, des représentations de groupe, de présence, des règles de vie, des emplois du temps, des demandes (aide moi par exemple) etc…

Initialement prévu pour une population avec autisme, ce projet peut être adapté à d’autres populations, avec déficiences cognitives, qui ont besoin de points de repères dans le temps et dans l’espace.

Mais on peut se demander pourquoi les  professionnels de l’établissement n’ont pas créé eux-mêmes leur propre signalétique avec les tellement nombreux pictogrammes accessibles en ligne. Les banques sont riches, et les pictogrammes existant ont l’avantage d’être possiblement ceux qui sont utilisés pour communiquer avec des classeurs de communication…

La mise en place de communication alternative au sein des établissements dépasse largement la question de la représentation, mais constitue un champ d’action qui questionne à la fois le matériel, certes, mais surtout l’accompagnement humain préconisé pour parvenir effectivement à améliorer la compréhension et la gestion du monde. Un monde incompréhensible est instable, et augmente  les anxiétés, les troubles de comportement et engendre des communications péjoratives…

http://6esens-signaletiques.com/

Liste de pictogrammes accessibles en lignes, sur le site www.isaac-fr.org, et sur la fiche C-RNT n° 6/172.

Ecrire un commentaire