Les nouvelles technologies envahissent notre univers quotidien et rééducatif. On nous annonce tous les mois une nouvelle application de jeu, d’éveil, de rééducation ou de communication sur tablette. Les professionnels sont souvent poussés par les familles à mettre en jeu ces outils avant même d’y penser eux-mêmes.

Certes les tablettes tactiles sont d’un grand intérêt, quand l’application est bonne, intelligente et pertinente dans l’axe de rééducation ou de réadaptation visé, mais elles viennent occulter l’intérêt tout aussi grand de mettre en jeu des outils qu’on peut appeler “low tech”, avec des objectifs analogues mais nécessitant de se remettre au bricolage...

Est présenté ici un dispositif (sur la base d’un moteur de tourne broche) au centre duquel une flèche tourne sous l’impulsion d’un contacteur.

Un épellateur diront les plus anciens ! Oui, mais un épellateur différent : horizontal plutôt que vertical, conçu non pas pour un contrôle de connaissances ou des exercices, mais pour être placé au sein d’un petit groupe de personnes “aux capacités émergentes”, en grande difficulté de communication, pour vivre des moments d’échanges concrets, étayés par le mouvement d’un objet-photo-jeu, orienté.