Un très jeune enfant apprend le langage et la langue parlée chez lui, en communiquant avec ses proches, bien avant qu’il ne sache parler. Le langage s’apprend dans l’usage, en contexte, sur le vif de l’émotion, du jeu ou de l’interaction, et non pas dans un dictionnaire ou en nommant une liste de mots. « Un chat ça fait Miaou !!! Tu veux du jus de fruit ou du lait ? A toi de me lancer la balle ! Regarde l’avion dans le ciel, Ou, la la, ça fait du bruit !!! »

Voilà ce qu’on échange avec un très jeune, dans les situations correspondantes, avec les intonations, la voix, le rythme, les exclamations qui vont avec… et le bébé réagit, regarde, pointe, babille, imite, produit des sons, etc …

Qu’importe le lieu et ce que l’on est en train de faire, on parle, et d’ans l’échange, l’enfant reçoit un modèle de communication juste sur le moment adéquat.

C’est ce point de départ que les scènes visuelles tentent de produire, en offrant la possibilité, pour les plus rapides, de proposer des messages d’interaction le plus adéquats possible dans le minimum de temps