Les tableaux, classeurs et autres planches de pictos sont autant de ressources non technologiques très précieuses pour les personnes privées de parole pour mieux communiquer, indispensables aux personnes qui ne savent pas écrire. Cependant, aussi riches et nourris que soient ces supports, il est fréquent pour l’utilisateur averti de se trouver devant une impasse de vocabulaire : le mot n’y est pas, et un contournement de vocabulaire pour arriver à faire passer le message est difficile...

Dans cette situation, cet utilisateur averti, avec confiance dans le partenaire, utilise tout ce qui est à sa portée pour se faire comprendre.

Il désire aussi être le plus autonome possible, donc :
• Avoir un pouvoir d’action sur le déroulement de la communication elle-même, sur la conversation.

• Décider d’une formulation précise.

• Contrôler le contenu de l’information.

• Choisir l’aide la plus adaptée à la situation.