Le fauteuil roulant, qu'il soit manuel ou électrique, ne doit pas seulement être considéré comme une simple aide technique compensatoire à la perte de la marche. Il n'est pas envisageable de faire le choix de celui-ci sans avoir recours à un certain nombre d'observations et de questionnements.

La personne en situation de handicap, qui mène le projet d'acquisition d'un fauteuil roulant, s'inscrit dans une triangulation formée par elle-même, le médecin prescripteur et l'ergothérapeute.